mercredi 11 septembre 2013

Charles Ratton ou l'invention des arts "primitifs"

Attention, vous n'avez que jusqu'au 22 septembre !
Alors si les arts dits "primitifs" vous intéressent, vous devez absolument voir au Musée du Quai Branly cette très belle expo sur un des plus grands, si ce n'est le plus grand, collectionneur d'art africain du XXème siècle : Charles Ratton.

 


Tout d'abord, aller au Musée du Quai Branly, c'est un plaisir. La Seine est belle, le quai assez calme et passée l'entrée la verdure contribue à une atmosphère de nature. Passé le mur de verre, on entre dans une autre dimension, un autre monde. La visite peut commencer.


video


Charles Ratton (1895 - 1986) est un collectionneur de génie, passionné et novateur.
Il fera connaître l'art africain et plus largement les arts dits "primitifs" et apporte une vision différente de ces arts méconnus. Il a un œil de lynx, sait marchander et faire des affaires. Il allie culture et commerce et sort des sentiers battus. D'ailleurs, après sa mort, le musée du Louvre refusera pendant 10 ans son leg (!!!!), lui qui ne voulait pas disséminé ses biens. 
 
J'ai connu Charles Ratton un peu tard, il était déjà mort ... hélàs. J'avais, il y a 20 ans un prof d'art africain qui l'avait bien connu et qui avait grâce à lui constitué une incroyable collection. Ce prof était passionné et passionnant et c'est ainsi que l'art africain est entré dans ma vie.


L'exposition est découpée en 5 étapes : Charles Ratton est un homme savant, Charles Ratton a un réseau performant, Charles Ratton suit son intuition, Charles Ratton innove, Charles Ratton, la face cachée. La visite est agréable, didactique, pédagogue et esthétique. On entre un peu plus dans la vie de cet aventurier moderne.
Je ne vous raconterai pas toute la vie et l'œuvre de cet homme peu commun, mieux vaut que vous alliez voir l'expo ou que vous lisiez ce qu'écrit le musée (ICI)



Je vous invite aussi à visionner le magnifique film-documentaire d'Alain Resnais, auquel Charles Ratton contribua et qui ouvre une vision post coloniale incroyable.
Le film est visible lors de l'exposition, sur grand écran c'est envoûtant.
Je l'ai vu la première fois il y a une vingtaine d'années et j'avais été transportée par les images.


Bref, vous avez jusqu'au 22 septembre (veinard, il y a des prolongations) pour vous familiariser avec les arts "primitifs" dans un des plus beaux musées de Paris ! Courrez-y !
Kate Manzana



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire